Pme : si t’exportes pas, t’es mort !

0

ERA-SIB, pme créée en 1961, dirigée par Pierre Kuchly, conçoit, fabrique et commercialise à Argenteuil (95) des électrovannes pour diverses applications (protection incendie, distribution de boissons ou de carburants, commande de portes dans les trains, etc). ERA-SIB double sa surface, se targue de ne faire que du « made in France » et embauche dès qu’elle le peut !

La lettre de l’Entreprise : Malgré une certaine sinistrose, vous agrandissez votre entreprise. Quelle progression du CA affichez-vous ? Combien en France ? Combien à l’export ?
Pierre Kuchly : Notre chiffre d’affaires est de l’ordre de 4 M€ dont plus de 60 % à l’export. Notre progression a été en 2014 de 8 % par rapport à 2013 et nos prévisions 2015 sont de + 20 % minimum. Nous avons une politique de développement agressive et avons investi ces 18 derniers mois dans des produits innovants qui apparaissent maintenant sur le marché ; ceci nous permet d’être optimistes pour l’avenir. Ces produits qui seront commercialisés sur le marché français sont destinés par exemple à la sécurité incendie, aux distributeurs de boissons, à des machines spéciales ou à la gestion de l’eau (grand public).

La lettre de l’Entreprise : Ce sont vos ventes export qui vous permettent de grandir ? Une PME qui n’exporte pas meurt ?
Pierre Kuchly : Oui, nous faisons 60 % de nos ventes hors de France mais tout est fabriqué à Argenteuil. À titre d’exemple, nous venons de signer un contrat avec la société Homebeaver de Vancouver (Canada) pour devenir leur fournisseur exclusif pour les huit prochaines années. Homebeaver lance sur le marché un dispositif de gestion de l’eau très innovateur dont l’élément moteur est une électrovanne intelligente développée spécifiquement par ERA-SIB. À voir sur www.homebeaver.com(version française very soon). Pour cela, nous avons lancé un programme d’investissement qui commence par une extension de nos locaux d’Argenteuil qui passent de 800 à 1 600 m².

La lettre de l’Entreprise : Militant du « made in France » installé à Argenteuil (95), avez-vous d’autres établissements ? Comment commercialisez-vous vos produits ? Quelles sont vos recettes magiques ?
Pierre Kuchly : Je suis né à 1km de la frontière allemande et je suis depuis toujours farouchement « pro France ». Lorsque j’ai racheté l’entreprise (dont j’étais salarié), ma première décision a été de changer le logo orange pour un logo bleu-blanc-rouge. Je milite activement pour le « made in France » même si nous avons des contraintes et des charges que ne supportent pas nos voisins.
Nous n’avons que notre établissement d’Argenteuil et faisons travailler des fournisseurs et sous-traitants français chaque fois que c’est possible. ERA-SIB est d’ailleurs labélisée « Origine France Garantie ».
Nous commercialisons nos produits à travers notre réseau de distributeurs mais dépensons beaucoup d’énergie pour exporter nos produits. Par exemple, je vais en Chine depuis une dizaine d’années où est réalisé 10 % de notre CA, avec une perspective de développement importante en 2015 grâce à un marché d’électrovannes cryogéniques (fluides à très basse température) que nous espérons emporter.
Nos recettes magiques ? Beaucoup de travail, une bonne dose d’optimisme, de la persévérance et des réseaux efficaces comme le CEEVO, la CCI Val d’Oise, la CGPME et d’autres.

La lettre de l’Entreprise : Dans une émission de Radio RGB 99.2, vous avez dit créer des emplois ? Combien ? En combien de temps ? Et ont-ils tous été créés en France ?
Pierre Kuchly : Nous avons engagé plusieurs apprentis ces deux dernières années pour préparer l’avenir et venons de renforcer notre bureau d’étude. 5 emplois ont été créés ces 3 dernières années et, avec nos perspectives de croissance, nous allons continuer à embaucher pour notre site d’Argenteuil ; c’est pour cela que nous nous agrandissons…

Partager.

Auteur

D’abord journaliste dans la presse écrite et radio (France-Inter, Le Point, Le Nouvel Économiste), Béatrice Monomakhoff a ensuite exercé, pendant 10 ans, les postes de responsable communication, successivement chez Yves Rocher, Alcatel et L’Oréal, puis fondé, en 1999, Hors-série.com/, une agence de communication, BtoB avec plusieurs associés dont Jacques Barraux, (ex Les Echos) et Didier Adès ( ex France Inter). C’est en 2007 qu’elle crée La Lettre de L’Entreprise. Elle est rédactrice en chef de ce magazine économique trimestriel diffusé à 3 000 exemplaires dans le Nord-Ouest de l’Île de France édité par l’agence Hors-série.com/ gérée par Isabelle Jariod.

Poster un commentaire