Apprendre autrement

0

Le département du Val d’Oise soutient la création d’un FacLab sur le site de l’Université de Sarcelles. Ce nouvel outil renforce l’action du pôle d’enseignement supérieur à l’Est du département et a vocation à former étudiants, habitants et entrepreneurs aux outils numériques de prototypage et aux démarches d’innovation du secteur numérique.

FACLAB

Des jeunes, orientés par la Mission Locale, expérimentent depuis la rentrée à l’université de Cergy-Pontoise (UCP) un parcours de formation « Fabriquer avec le numérique ». Le 30 novembre 2018, la promotion présentait ce cursus aux partenaires de l’UCP, au FacLab de Gennevilliers.

« L’université est ouverte à tous, y compris aux jeunes qui ont des parcours chaotiques », affirme Patrick Courilleau, vice-président chargé de la formation. La preuve, l’UCP a mis en place un parcours de formation pour dix jeunes de moins de 26 ans, inscrits à la mission locale ou à Pôle Emploi, avec ou sans le bac.

Depuis octobre 2018, les étudiants de cette première promotion suivent à la fois le « DU » Initiations à la fabrication numérique au FacLab de Gennevilliers et le Diplôme Etudiant Entrepreneur (D2E). L’objectif de ce parcours est de familiariser les jeunes sortis du système scolaire avec les outils numériques (découpe laser, imprimante 3D…) et, comme le souligne Christophe Dagues, le directeur du développement à l’UCP, de leur redonner confiance pour faire naître un projet professionnel.

Une formation au service de l’insertion
Ce cursus d’un an, incluant cinq mois de stage, a été labellisé par le réseau national « Grande école du numérique ». Il est soutenu par : la Fondation de France, le Syndicat Mixte Val d’Oise Numérique, la Direccte UD95, Opcalia, Pôle Emploi Ile de France, la chaire Entrepreneuriat et Innovation de l’UCP, Pépite Val de Seine, l’Association des Missions Locales du Val d’Oise et les Ecoles de la 2e chance.

Hakim Kamouche, chef de projet à la Direccte 95¹ estime que cette formation innovante ouvre les portes de l’université à des jeunes qui n’ont jamais vu un amphi et qui ont pourtant un potentiel. « La Direccte croit beaucoup en ce parcours qui redonne une chance à des jeunes sortis des « bons » rails. C’est pourquoi elle a offert une tablette numérique à chaque étudiant de la promotion et un financement d’environ 20 000 € ».

Rachid Adda (Val d’Oise Numérique) souligne que « le soutien du Syndicat Mixte à «Fabriquer avec le numérique » lui permet d’être gratuit pour les Valdoisiens qui suivent cette formation, pour honorer l’objectif d’être ouvert sur la société et d’être tremplin pour la trajectoire professionnelle des jeunes. » Vocation que Kareen Raoulx, présidente de l’Association départementale des Missions Locales du Val d’Oise appelle : « ouvrir le champ des possibles aux jeunes ». En renforçant l’offre « dans un secteur où ils pourront se préparer à répondre aux besoins de demain », appuie Béatrice Godomen, formatrice en techniques de recherche d’emploi aux « Ecoles de la 2e Chance du Val d’Oise ».

C’est l’ensemble de ces impacts sur leur parcours et l’expérience partagée en mode collaboratif qui plaît aux étudiants. La journée portes ouvertes du 30 novembre 2018 a permis de mettre l’accent sur la façon dont « ils apprennent autrement », par une pédagogie de l’initiative, de l’idée et de la construction, à s’investir et construire leur parcours par d’autres biais, grâce aux outils numériques, découvrant de nouvelles compétences qui sont autant de clefs pour leur métier à venir.

Alain Mayor

www.u-cergy.fr

1- Direccte 95 : Direction régionale des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l’emploi.

Partager.

Auteur

D’abord journaliste dans la presse écrite et radio (France-Inter, Le Point, Le Nouvel Économiste), Béatrice Monomakhoff a ensuite exercé, pendant 10 ans, les postes de responsable communication, successivement chez Yves Rocher, Alcatel et L’Oréal, puis fondé, en 1999, Hors-série.com/, une agence de communication, BtoB avec plusieurs associés dont Jacques Barraux, (ex Les Echos) et Didier Adès ( ex France Inter). C’est en 2007 qu’elle crée La Lettre de L’Entreprise. Elle est rédactrice en chef de ce magazine économique trimestriel diffusé à 3 000 exemplaires dans le Nord-Ouest de l’Île de France édité par l’agence Hors-série.com/ gérée par Isabelle Jariod.

Poster un commentaire