Showroomprive investit en Val d’Oise

0

Showroomprive a bénéficié des effets du Covid-19 sur ses ventes au printemps 2020 et effectué une augmentation de capital en juillet. L’entreprise table sur une meilleure productivité grâce à l’investissement dans son nouvel entrepôt Astrolab, ouvert à Saint Witz en Val d’Oise.

S’ils sont loin derrière Amazon et Alibaba (NDLR : les géants américains et chinois généralistes qui sont en train de tuer le commerce de détail dans le monde entier), vente-privée (devenu Veepee), le leader et showroomprive, le challenger, se partagent le marché des « ventes dites privées ». Ventes privées qui n’en portent que le terme et se résument, en clair, à la vente des stocks d’invendus. Ce que l’on achetait dans de sombres entrepôts à prix cassés, on le fait désormais sur Internet !

Quoiqu’il en soit, les frères ennemis se livrent une guerre sans merci. Mais showroomprive.com qui a déjà deux sites propres dans le Val d’Oise à Saint Witz entend améliorer sa rentabilité avec Astrolab, son nouvel entrepôt logistique automatisé de 15 000 m2, ouvert en décembre 2019, à 5 mn du site historique de l’entreprise à Saint Witz.

UNE DIFFICILE COURSE AU RÉSULTAT

Showroomprive s’est fait épauler dès 2018 par un partenaire de renom, Carrefour, qui détient 8,84% de capital et 8,24% des droits de vote. L’entreprise a réalisé, en juillet 2020, une augmentation de capital d’environ 10 millions d’euros. Coté sur le marché Euronext Paris, Showroomprive avait réalisé en 2019 un volume d’affaires brut TTC de plus de 822 millions d’euros et un CA net de 616 millions d’euros. Le groupe emploie plus de 950 personnes.

Si le CA net du groupe était en baisse de 19,8 % au premier trimestre 2020, Showroomprive a enregistré, comme beaucoup de sites d’e-commerce, un fort rebond de ses ventes internet à partir du mois d’avril pendant la période de confinement lié à la pandémie Covid-19.

Ce rebond s’est confirmé sur l’ensemble du 2e trimestre, avec un CA en hausse d’environ 19 % sur la période, permettant de réaliser un CA semestriel dans la lignée de celui enregistré au premier semestre 2019. Le CA semestriel 2020 est ainsi estimé entre 301 et 303 millions d’euros (contre 302 millions d’euros au premier semestre 2019).

ASTROLAB : 6 MILLIONS DE COMMANDES

Le nouvel entrepôt Astrolab s‘est équipé d’un trieur à pochettes qui permet le prélèvement par lot afin d’automatiser les ventes multiples mais aussi de formeuses et de compacteurs de cartons automatiques. Astrolab pourra traiter 6 millions de commandes par an, avec un effectif prévisionnel de 250 employés en année pleine. L’entrepôt historique continuera de gérer les retours et le délotage¹ des commandes fermes et le nouvel entrepôt traitera uniquement les flux des achats conditionnels.

Avantage et non des moindres : en ouvrant ce nouvel entrepôt à proximité de son site historique, Showroomprive mutualise ses ressources humaines.

William Hitchon et Beatrice Monomakhoff

 

1- Le délotage consiste à enlever un suremballage et à éclater un lot en produits vendus individuellement. Il se produit à la fin d’une période de promotion en vente par lots.

Partager.

Auteur

D’abord journaliste dans la presse écrite et radio (France-Inter, Le Point, Le Nouvel Économiste), Béatrice Monomakhoff a ensuite exercé, pendant 10 ans, les postes de responsable communication, successivement chez Yves Rocher, Alcatel et L’Oréal, puis fondé, en 1999, Hors-série.com/, une agence de communication, BtoB avec plusieurs associés dont Jacques Barraux, (ex Les Echos) et Didier Adès ( ex France Inter). C’est en 2007 qu’elle crée La Lettre de L’Entreprise. Elle est rédactrice en chef de ce magazine économique trimestriel diffusé à 3 000 exemplaires dans le Nord-Ouest de l’Île de France édité par l’agence Hors-série.com/ gérée par Isabelle Jariod.

Poster un commentaire