Réenchanter le quotidien au bureau

0
Pour améliorer la productivité des salariés dans les entreprises, rien de mieux que de leur offrir des bureaux aussi sympas que leur « chez soi ». Les designers font des prouesses pour décorer les bureaux en open space et espaces communs « comme à la maison » ! C’était le thème 2018 du salon Maison & Objet.

Les entreprises font face à des bouleversements sociétaux et technologiques qui ont des conséquences directes sur les espaces de travail. C’est ce qui ressort clairement du Salon Workspace 2018 ou du Salon Maison & Objet qui s’est tenu cette année.
La génération Y et les millennials bouleversent les codes d’aménagement des espaces de bureaux. Toutes les études le démontrent : ceux nés entre les années 90 et 2000 accordent à l’espace de travail une valeur beaucoup plus importante que leurs aînés. Avec 40 % des postes de travail inoccupés, ce constat, issu d’études, va inciter les directions immobilières à opter de plus en plus pour un environnement de travail collectif et dynamique.

Living Office ou Home Design

Fans du télétravail, qui offre plus de liberté, les nouvelles générations attendent que leurs espaces de travail soient des lieux de vie : des « living office ». Littéralement des bureaux comme à la maison. Le changement de paradigme implique que l’espace de travail doit s’adapter à l’organisation et non l’inverse. L’avenir est assurément à davantage d’espaces de co-working, quelle que soit la taille de l’entreprise. Cela a un impact direct sur le format des bureaux, le design et le mobilier de ces lieux.
Des entreprises se sont spécialisées dans l’aménagement de ces espaces. Parmi plus de 400 fabricants de mobilier de bureaux (Vitra, Eurosit, Alki…), ces aménageurs et assembliers (Le Bureau Contemporain, ArtDesk, Saguez, Haworth…) proposent des solutions sur mesure. Réservées il y a encore quelques années aux grandes entreprises, de nombreuses PME et ETI font le choix du « home design » pour attirer les meilleurs talents…

Espaces to Be

Trois grandes fonctionnalités émergent aujourd’hui pour les espaces de bureaux.
Des espaces intelligents et connectés qui reflètent au plus près la vie des collaborateurs.
Des espaces de co-working, évolutifs et modulables. Mixer espaces personnels et collaboratifs devient primordial. C’est le « Bureau Flexible » ou Flex Office. Le leitmotiv est de donner du plaisir à travailler ensemble. La génération Y est beaucoup moins attachée à avoir un « bureau à soi » car elle accorde plus d’importance à la convivialité de l’environnement et à la transversalité.
Des espaces chaleureux, audacieux et créatifs. Il devient fréquent de voir dans les bureaux d’entreprises des objets iconiques associés à du mobilier vintage. La raison est que ces objets favorisent le bien-être des collaborateurs. De même, la couleur des locaux est un enjeu majeur des espaces de travail. Une idée reçue battue en brèche : le blanc est la couleur la moins propice à la concentration et à la créativité des collaborateurs. On travaille mieux dans un environnement coloré qu’un univers blanc. Des études démontrent que le risque de burn out est 20 % plus élevé dans des espaces blancs.
Les matières chaudes sont privilégiées, comme le chêne pour les éléments en bois. Sièges, fauteuils, canapés, tables, luminaires, rangements, accessoires, tous se doivent d’être fonctionnels, durables et faciles à entretenir, mais avant tout esthétiques.

Aménager les espaces de travail est aujourd’hui l’un des meilleurs investissements qu’un dirigeant d’entreprise puisse décider pour gagner en performance individuelle et collective. Manutan, installée à Gonesse, l’a bien compris : son nouveau siège a été entièrement pensé en termes de bien-être et de transversalité. Résultat : une récompense en 2017 : Great place to Work. Une entrée au palmarès des entreprises où il fait bon travailler.

L’incubateur IBionext situé à Paris intra-muros a lui aussi opté pour des postes de travail qui apportent une grande flexibilité, avec un système de mobilier dit de plateforme, parfaitement évolutif et configurable. Plébiscités par les jeunes générations, ces bureaux modernes répondent aux besoins d’utilisation aussi bien intensive que modérée.

Olivier Cerf

Partager.

Auteur

D’abord journaliste dans la presse écrite et radio (France-Inter, Le Point, Le Nouvel Économiste), Béatrice Monomakhoff a ensuite exercé, pendant 10 ans, les postes de responsable communication, successivement chez Yves Rocher, Alcatel et L’Oréal, puis fondé, en 1999, Hors-série.com/, une agence de communication, BtoB avec plusieurs associés dont Jacques Barraux, (ex Les Echos) et Didier Adès ( ex France Inter). C’est en 2007 qu’elle crée La Lettre de L’Entreprise. Elle est rédactrice en chef de ce magazine économique trimestriel diffusé à 3 000 exemplaires dans le Nord-Ouest de l’Île de France édité par l’agence Hors-série.com/ gérée par Isabelle Jariod.

Poster un commentaire