Radiographie du Val d’Oise

0

À l’écoute des entreprises et des institutionnels du Val d’Oise, La lettre de l’Entreprise s’est fait, pendant 13 ans, l’écho de la vie économique du département. L’évolution de la presse et le contexte économique ne lui permettent plus de poursuivre sa tâche. Retour sur les événements traités dans ses pages dont beaucoup sont encore au cœur de l’actualité.

La lettre de l’Entreprise s’est efforcée, dès sa création en septembre 2007, de radiographier le tissu économique du Val d’Oise et des bassins d’emploi alentour, et plus particulièrement d’informer sur l’activité des PME, ETI et des grands comptes. Objectif : décrypter leurs atouts et leurs faiblesses face à la transformation d’une économie régionale, nationale et… mondiale.

« La lettre de l’Entreprise : une vision locale de l’économie globale » titrait François Peloille dans La Gazette du Val-d’Oise en 2013 ! Une synthèse que l’on peut aussi inverser : « Une vision globale de l’économie locale » confrontée aux enjeux de la globalisation.

Si La lettre de l’Entreprise s’est attachée, dans chaque numéro, à informer sur les trésors régionaux, cela a toujours été avec une exigence sans concession : celle du journalisme de terrain. Un journalisme qui permet d’aller à la rencontre des chefs d’entreprise et des institutionnels pour entendre et comprendre : « ce qu’ils font, pourquoi et comment ils le font ! »

En dépit du soutien inconditionnel du Conseil départemental du Val d’Oise et du CEEVO que nous remercions vivement, de la qualité professionnelle et de la constance de nos partenaires (pigistes-journalistes, maquettistes, imprimeur, webmaster) qui nous ont suivis jusque dans les moments les plus difficiles… De votre fidélité, à vous lecteurs, il s’avère de plus en plus complexe de financer un magazine papier, qui plus est régional, de surcroît dans un contexte de COVID-19 !

Marie-Christine CAVECCHI, présidente du CDVO    

benon

Jean-François BENON , DG du CEEVO

 

TOUJOURS D’ACTU

En feuilletant 24 des 46 dossiers de « Une » de La lettre de l’Entreprise qui ont le plus « marqué » ses lecteurs, on retrouve des événements clés de la vie économique du territoire dont beaucoup sont toujours au cœur de l’actualité.

Le numéro 1 :« Huawei : un géant des télécoms à Cergy » consacrait, dès septembre 2007, l’arrivée du Chinois qui est le deuxième vendeur de smartphones derrière Samsung et mène aujourd’hui la danse mondiale pour l’arrivée de la 5G.

cliquez sur le n°

Le numéro 4 :«La maintenance prend son envol » annonçait la recrudescence dans le territoire des futurs emplois du secteur aéronautique mis en péril par l’épidémie de COVID.

Le numéro 5 : « Sisley investit le Val-d’Oise » montrait comment un grand du cosmétique développait des emplois dans le département via l’implantation de sa plateforme logistique et de ses laboratoires.

Le numéro 8 :« Diagnostic moléculaire : CERGY, porteur d’un pôle européen » faisait déjà la part belle aux partenariats : Europe-Entreprise et Universités.

Le numéro 9 : « EMC investit River Ouest » annonçait la naissance du futur pôle numérique de Bezons qui allait ensuite accueillir Atos et d’autres partenaires du secteur.

Le numéro 11 :   « Canal Seine-Nord Europe : un enjeu majeur » décryptait les atouts que pourrait engendrer ce projet pour le Val d’Oise. Après 18 années d’atermoiements, les travaux d’infrastructure devraient commencer en 2023…

cliquez sur le n°

Les numéros 12 et 22  : « La logistique : une chance pour le Val d’Oise » et « La logistique nous emballe » préconisaient, avant l’explosion du commerce numérique, les enjeux du développement de la logistique et le déploiement d’une ETI comme Staci qui n’a cessé de grandir ou du groupe FedEX.

Le numéro 13 : « La guerre des prix Beauvais-Roissy » alertait, dès septembre 2010, sur l’engouement des chefs d’entreprise pour les low cost qui mettait déjà en péril les emplois d’Air France.

Le numéro 14 : « Quand la Chine concurrence le monde»…En voyage d’exploration d’une semaine à Shanghai et dans la Chine industrielle, La lettre de l’Entreprise enquêtait sur la compétitivité  phénoménale qu’allait, entre autres, engendrer le développement de Huawei dans les télécoms et de la Comac, concurrent d’Airbus et de Boeing, dans l’aéronautique.

Le numéro 16 : « Europa City, c’est parti ! » permet de redécouvrir la genèse de ce projet (présenté en juin 2011 et rejeté en 2019) né d’une étude d’Atouts France sur « la place “menacée” » de la France en matière touristique » et l’objectif d’Auchan « d‘attirer de nouveaux visiteurs internationaux à Paris »… Très loin d’un projet d’intégration territoriale à connotation écologique (!).

Le numéro 17 : « Le Bourget, bastion industriel du Grand Paris » détaille le plan de développement territorial déployé pour l’aéroport du Bourget et sa ville… qui fait rêver aujourd’hui  par rapport à l’absence totale d’intégration de l’économie du Val d’Oise dans le Grand Paris !

La lettre de l’Entreprise  archivée et numérisée
Les archives des 46 éditions de cette radiographie du Val d’Oise sont disponibles en version papier aux « Archives départementales du 95 » et à la « Bibliothèque Nationaleregistre des périodiques ».Les pdf des 46 n° numérisés sont téléchargeables
– dans la rubrique archives sur le SITE WEB : www.lalettredelentreprise.com
– et sur la page FACEBOOK : www.facebook.com/beatricemonomakhoff


Le numéro 19 :
« Automobile : l’atout R&D » ou comment, face à la baisse de la production automobile en 2012, les 3 grands équipementiers, Valeo, Johnson Control et Autoliv, tiraient leur épingle du jeu en mobilisant leurs ingénieurs sur les enjeux des voitures du futur.

Le numéro 21 : « Medical Business » rappelle qu’à l’heure où de grands laboratoires pharmaceutiques européens relocalisaient une partie de leur R&D hors d’Europe (2012), Guerbet (produits de contraste) augmentait ses effectifs français de 40 %.

Le numéro 23 : « Les experts à Pontoise » dévoilait les coulisses et l’utilité du célèbre « IRCGN » Institut de Recherche Criminelle et de Gendarmerie Nationale qui quittait Rosny  pour Pontoise.

Le numéro 29 : « La solution Transavia » mettait l’accent sur la réussite de cette entité du groupe Air France KLM qui avait développé le concept de «low cost européen » avant de devenir la bouée de sauvetage d’Air France pour les vols européens au départ d’Orly et sa locomotive dans le créneau du low cost « destination soleil ».

cliquez sur le n°

Le numéro 33 : « Doit-on encore investir en France ? » donnait la parole à Philippe d’Ornano, pdg de Sisley, déjà co-président du METI (Mouvement des Entreprises de Taille Intermédiaire) qui soulevait cette épineuse question et mettait en cause la taxation fiscale des ETI françaises.

Le numéro 34 : « Certifié Val d’Oise » a éprouvé le besoin de faire un état des lieux du territoire… de ses atouts et difficultés, comme si tout allait s’arrêter ! La rédaction de La lettre de l’Entreprise  était alors sonnée par les attentats du 13 novembre 2015

cliquez sur le n°

Le numéro 36 : « Mutualisation et digitalisation » démontrait, via une interview de Thierry Breton, PDG d’Atos, la transformation fondamentale  de notre économie.

Le numéro 39 : « Changement de régime »pour les femmes ! mettait l’accent sur les réformes gouvernementales concernant le « harcèlement des femmes au travail » et saluait l’arrivée d’une présidente à la tête du Conseil Départemental du Val d’Oise.

cliquez sur le n°

Le numéro 40 : « La riposte au commerce déshumanisé » expose comment Michel Édouard Leclerc et Bris Rocher, respectivement PDG de leurs groupes, affrontent la concurrence du commerce en ligne pour être « au plus près des consommateurs ».

Le numéro 41 : «  Le Val d’Oise tout numérique » raconte le parcours du combattant effectué par le département du Val d’Oise pour équiper en fibre foyers et entreprises dans tout le territoire.

cliquez sur le n°

Le numéro 42 : « L’IA au secours de nos déficits » décrypte les enjeux de l’Intelligence Artificielle dans le domaine de la santé, du monde du travail… et dans la lutte contre des fléaux sociaux comme «les violences faites aux femmes ». Précurseur dans cette lutte, le département du Val d’Oise est à l’origine de nombreuses réformes et du bracelet électronique anti-rapprochement via « Security Systems Valley ».

Le numéro 45 : «  La médecine en crise mais connectée » réalisé en plein confinement, met en exergue des PME très performantes dans l’instrumentation médicale (Balt, Sebbin, Fatri tech, IOM Technology) et expose les modifications sans précédent du business model de la médecine.


Béatrice Monomakhoff

La lettre de l’Entreprise  archivée et numérisée
Les archives des 46 éditions de cette radiographie du Val d’Oise sont disponibles en version papier aux « Archives départementales du 95 » et à la « Bibliothèque Nationaleregistre des périodiques ».Les pdf des 46 n° numérisés sont téléchargeables
– dans la rubrique archives sur le SITE WEB : www.lalettredelentreprise.com
– et sur la page FACEBOOK : www.facebook.com/beatricemonomakhoff
Partager.

Auteur

D’abord journaliste dans la presse écrite et radio (France-Inter, Le Point, Le Nouvel Économiste), Béatrice Monomakhoff a ensuite exercé, pendant 10 ans, les postes de responsable communication, successivement chez Yves Rocher, Alcatel et L’Oréal, puis fondé, en 1999, Hors-série.com/, une agence de communication, BtoB avec plusieurs associés dont Jacques Barraux, (ex Les Echos) et Didier Adès ( ex France Inter). C’est en 2007 qu’elle crée La Lettre de L’Entreprise. Elle est rédactrice en chef de ce magazine économique trimestriel diffusé à 3 000 exemplaires dans le Nord-Ouest de l’Île de France édité par l’agence Hors-série.com/ gérée par Isabelle Jariod.

Poster un commentaire