Le château de Villette rouvre ses portes

0

Prisé des cinéastes, le château de Villette, rénové et redécoré par l’architecte Jacques Garcia, ouvre ses portes aux entreprises pour leurs séminaires et évènements. Un ravissant domaine à 50 km et 1h de Paris, par l’A14 ou l’A15. Pour les amoureux du patrimoine.

Amoureux de l’art de vivre à la française et passionnés de patrimoine, les propriétaires actuels, qui veulent rester discrets, ont, à partir de 2011, investi plusieurs millions d’euros dans la rénovation de Villette. Le commanditaire de ce château, construit entre 1663 et 1669, sur les plans de François Mansart et terminé par son petit neveu Jules Hardouin Mansart, n’est autre que le Comte d’Aufflay, ambassadeur de Louis XIV à Venise.

Cinq années de travail du renommé décorateur et architecte d’intérieur Jacques Garcia, sous l’œil vigilant des Monuments historiques, ont été nécessaires pour rendre sa splendeur au château de Villette. Respectant le vœu des propriétaires, un mobilier exclusivement XVIIIe a été choisi.

Au rez-de-chaussée, un joli vestibule, un grand salon rotonde de 100 , une salle à manger classée, un salon de musique et une bibliothèque, soit 600 , permettent d’organiser un dîner assis de 150 personnes. L’aile peut accueillir 200 personnes, dans l’orangerie, le billard et la chapelle. À l’étage, Villette  offre sept chambres luxueuses et six autres dans l’aile, pouvant accueillir 25 personnes au total.

Le parc de 75 hectares fait de Villette un lieu parfaitement reposant. Les jardins furent dessinés par Le Nôtre. Le château se reflète dans deux bassins monumentaux. L’ancien propriétaire, le baron Gérard, fit construire, dans les années cinquante, la fontaine sur le modèle d’une fontaine de Marly.

Le château redevient un lieu de tournage pour le cinéma, comme Tintin et le mystère de la Toison d’or (1961), Les chevaliers du ciel (2005), Da Vinci Code (2006, c’est la résidence de Sir Leigh Teabing), Nicolas Le Floch (2008) ou encore Pièce montée (2009). Interrompus en raison des travaux, les tournages viennent de reprendre avec La Mante, un téléfilm qui sera diffusé fin 2017.

L’histoire retient que Condorcet épousa Sophie de Grouchy à Villette en 1786. La Fayette fut témoin du mariage. Preuve que le charme des lieux opère par-delà les générations !

Olivier Cerf

Partager.

Auteur

D’abord journaliste dans la presse écrite et radio (France-Inter, Le Point, Le Nouvel Économiste), Béatrice Monomakhoff a ensuite exercé, pendant 10 ans, les postes de responsable communication, successivement chez Yves Rocher, Alcatel et L’Oréal, puis fondé, en 1999, Hors-série.com/, une agence de communication, BtoB avec plusieurs associés dont Jacques Barraux, (ex Les Echos) et Didier Adès ( ex France Inter). C’est en 2007 qu’elle crée La Lettre de L’Entreprise. Elle est rédactrice en chef de ce magazine économique trimestriel diffusé à 3 000 exemplaires dans le Nord-Ouest de l’Île de France édité par l’agence Hors-série.com/ gérée par Isabelle Jariod.

Les commentaires sont fermés.