PEP’S Wedding, reconversion réussie

0

Mélanie Balin ne manque pas d’idées ni de peps pour développer son agence de wedding planner. Soulager les mariés du « stress » du jour J est devenu son principal souci depuis qu’elle a choisi de changer de métier.  Faisons-lui confiance !

Les statistiques sont imparables. Aujourd’hui on se marie plusieurs fois dans une vie car on divorce ! Et on se remarie à tous les âges ! Et fatalement, on n’a pas toujours la disponibilité nécessaire pour préparer « la fête idéale » ou « le repas intimiste » que l’on souhaiterait, ni les parents derrière soi pour s’occuper des multiples détails…

C’est sans doute de ce constat et de la mode des coach en tous genres qu’est né en 2005, le nouveau métier de wedding planner, celui ou celle qui va vous aider à organiser et planifier votre mariage. Selon ©Statista 2017 pour 1 000 mariages en France prononcés au 31 décembre 2015, selon la durée du mariage, le taux de divorce pour les unions ayant duré huit ans atteignait déjà, fin 2015, 22 %. Donc, 22 % de couples qui divorcent et dont une part certaine va se remarier dans les 5-10 ans qui suivent… De quoi occuper les nouveaux wedding planners du marché.

Mélanie Balin, créatrice de Pep’s wedding

Mélanie Balin, créatrice de Pep’s wedding

« Joli métier » s’est dit Mélanie Balin, 31 ans, dont 9 passés comme commerciale dans un cabinet d’assurances. « Mais on ne s’improvise pas « organisatrice de mariage » du jour au lendemain comme on crée une start-up pour vendre des chapeaux sur le net. Être responsable de la réussite ou de l’échec « Du plus beau jour de leur vie » demande professionnalisme et gestion rigoureuse d’un budget. Alors, j’ai repris les bancs de l’école et enchaîné, en plus des indispensables modules pour la création d’entreprise, une formation à « l’École du mariage »¹ pour apprendre toutes les étapes et toutes les clés de l’organisation d’un mariage, de l’aide à l’achat de la robe de la mariée à la gestion des réseaux sociaux du futur couple. »

Formée et armée, Mélanie prépare en couveuse, à Beauvais, la création de son agence de wedding planner qui correspond mieux aux envies de créativité et d’autonomie qui l’animaient au sortir de son BTS de management commercial à 20 ans… mais ses parents avaient alors jugé que les assurances MMA étaient une valeur plus sûre que la création d’entreprise pour ses débuts professionnels. Elle se lance en 2017 et inscrit à son planning ses 4 premiers mariages.

Décoration proposée par Pep’s wedding

Décoration proposée par Pep’s wedding

Quel type de prestation offre Pep’s wedding  ?
« Le wedding planner est là pour faire gagner du temps et soulager les mariés et leurs proches de toute l’organisation. Mais avant tout, la souplesse de notre structure permet de se mettre à la portée des besoins de chaque client (extrêmement personnalisés dans ce secteur) et de travailler en coordination avec les futurs mariés selon leur budget ». C’est pourquoi, Pep’s weding peut prendre en charge :

  • l’organisation totale. Le devis comprendra alors : salle, traiteur (nourriture et boissons) animations souhaitées, photo, vidéaste, papeterie, décoration, coiffure, maquillage mais ni vêtement, ni alliance– accompagnement éventuel de la wedding planner si demandé– plus les honoraires.
  • seulement l’organisation du jour J : coordonner les prestataires (traiteurs, etc.) sélectionnés par les mariés, faire respecter les rétroplannings et soulager le couple le jour de la cérémonie.
  •  seulement la recherche de prestataires…
  • ou bien élaborer la décoration…etc.

Pep’s wedding propose des devis à tiroirs et opère en fonction des demandes.
«  Pour vous donner un exemple, précise Mélanie, on peut rencontrer des clients qui ne veulent pas de fleurs du tout et les remplacer par une décoration qui en tient compte ; récemment nous avons dû imaginer une décoration en extérieur avec des cadres photos, des panneaux bombés de couleurs, des bougies à led, des lunettes colorées pour les invités, etc. Question de créativité et d’imagination. D’autres ne veulent pas de traiteurs ; nous leur avons proposé plusieurs food trucks ». Succès avéré !

 Béatrice Monomakhoff

1- Organisme de formation offrant des sessions à Paris et à Toulouse.

Partager.

Auteur

D’abord journaliste dans la presse écrite et radio (France-Inter, Le Point, Le Nouvel Économiste), Béatrice Monomakhoff a ensuite exercé, pendant 10 ans, les postes de responsable communication, successivement chez Yves Rocher, Alcatel et L’Oréal, puis fondé, en 1999, Hors-série.com/, une agence de communication, BtoB avec plusieurs associés dont Jacques Barraux, (ex Les Echos) et Didier Adès ( ex France Inter). C’est en 2007 qu’elle crée La Lettre de L’Entreprise. Elle est rédactrice en chef de ce magazine économique trimestriel diffusé à 3 000 exemplaires dans le Nord-Ouest de l’Île de France édité par l’agence Hors-série.com/ gérée par Isabelle Jariod.

Les commentaires sont fermés.