Le miracle, ça se fabrique…

0

J’aurais aimé commencer cet édito par un message d’espoir sur la croissance 2019 pour notre France à la pointe de l’économie en médecine, cosmétique, luxe, nucléaire… Au sein d’une Europe chancelante bousculée par le Brexit¹ et la montée des régimes populistes et extrêmes qui ne facilitent pas la concorde… Sans compter la prise en main du Brésil² par son président Jair Bolsonaro qui fait prendre à son pays le virage de l’extrême droite. À quoi s’ajoutent au plan mondial : les innombrables mensonges de Donald Trump et son obsession à livrer une guerre économique à la Chine… l’autoritarisme et le conservatisme de Poutine qui complexifient les relations internationales et les échanges du commerce mondiaux.

J’aurais aimé poursuivre en mettant en valeur les fleurons de l’économie française, grands groupes et ETI, qui malgré ce contexte mondial instable, réussissent à grandir comme Telma avec l’appui de partenaires chinois ou Technip qui a fusionné avec le texan FMC… Mais les médias populaires se délectent des retombées de la succession de Carlos Ghosn (incarcéré au japon) pour Renault-Nissan³, des remous suscités par la future vente des parts de l’État (50,63 %) d’Aéroport de Paris⁴  et de la controversée gouvernance du nouveau Pdg d’Air France, qui est canadien…

Reste la filière numérique où la France excelle avec ses ingénieurs, ses start-up et même sa capacité à dénoncer les roueries des GAFA (Google, Apple, Facebook, Amazon, etc.) et à obtenir, avec et même avant l’Europe, de leur faire payer les impôts qu’ils doivent dès le 1er janvier 2019 : « Les Gafa vont devoir s’acquitter d’une taxe en France », a annoncé, fin décembre 2018, le ministre de l’Économie, Bruno Le Maire.

J’aurais aimé ne vous parler que de ça et des répercussions de l’économie mondiale sur notre territoire, le Val d’Oise, qui se porte plutôt bien puisqu’au SIMI⁵ 2018, le département a démontré sa capacité à garder ses pépites sur son territoire : « Dassault, Nielsen, 3M, Givaudan… », à en inciter d’autres à s’y développer : « Staci, Leclerc (Scapnor), FedEx, Otis… » à fidéliser ses promoteurs immobiliers : Atenor associé à HRO à Bezons, Panhard à Puiseux-Pontoise et à Survilliers où s’implante Delsey.

Le département a par ailleurs été nommé champion du déploiement très haut débit en fibre optique par la Commission européenne. Une première pour un projet français.

Vous l’avez compris, je ne parlerai pas de la crise des « gilets jaunes » qui a rempli « inconsidérément » tous les médias depuis le 18 novembre. Parce que s’il est vrai que certaines inégalités⁶ persistent dans notre société française et nécessitent des ajustements territoriaux, elles sont autrement plus criantes ailleurs dans le monde. Il est temps, pour les « Gaulois » que nous sommes, de réaliser que nous ne vivons plus dans notre village mais sur une planète mondialisée où la prise en compte de l’environnement et la place de l’homme dans la société toute entière devraient, peut-être, nous importer plus que la taxe carbone du véhicule que nous possédons… ou pas ? Simple suggestion… À débattre puisque de débats il est question⁷.

Et comment distribuer des richesses qui n’existent pas si la valeur du travail perd tout son sens et que, dès le collège ou l’université, nos enfants commencent déjà à réclamer des subventions ?

Beaucoup, ailleurs dans le monde, préféreraient revendiquer la Liberté d’être… Et de penser.

1- Le 9/02/2019 à 8h30, le préfet du Val d’Oise convie à la Préfecture les dirigeants à une conférence sur les effets du BREXIT.
2- Le Brésil est la huitième puissance économique mondiale.
3- 
Mitsubishi ayant révoqué Carlos Ghosn de son poste de président du conseil d’administration dès la fin novembre 2018.
4- 
Le projet approuvé par le Sénat sera examiné à partir du 29 janvier 2019.
5- 
SIMI : Salon de l’immobilier de l’entreprise.
6- Selon l’OCDE qui regroupe les 36 pays les plus développés au monde, en France, le niveau d’inégalité de revenus parmi la population en âge de travailler est réduit d’1/3 grâce au cumul des impôts et des prestations sociales (allocations chômage et logement) là où dans les autres pays de l’OCDE, cette réduction n’est que d’1/4.
7- 
https://www.gouvernement.fr/le-grand-debat-national du 15 janvier au 15 mars 2019.

Béatrice Monomakhoff
beamono@lalettredelentreprise.com
www.lalettredelentreprise.com
www.facebook.com/beatricemonomakhoff

 

Partager.

Auteur

D’abord journaliste dans la presse écrite et radio (France-Inter, Le Point, Le Nouvel Économiste), Béatrice Monomakhoff a ensuite exercé, pendant 10 ans, les postes de responsable communication, successivement chez Yves Rocher, Alcatel et L’Oréal, puis fondé, en 1999, Hors-série.com/, une agence de communication, BtoB avec plusieurs associés dont Jacques Barraux, (ex Les Echos) et Didier Adès ( ex France Inter). C’est en 2007 qu’elle crée La Lettre de L’Entreprise. Elle est rédactrice en chef de ce magazine économique trimestriel diffusé à 3 000 exemplaires dans le Nord-Ouest de l’Île de France édité par l’agence Hors-série.com/ gérée par Isabelle Jariod.

Poster un commentaire