L’ESSEC pionnier à Rabat

0

Après Singapour en 2015 (Cf. LdE n° 34), l’Essec Business School installe un nouveau campus au Maroc, à Rabat, l’occasion d’accompagner la dynamique marocaine qui devient un hub continental pour l’enseignement supérieur. Pour Thierry Sibieude, son directeur, l’objectif est clair : former des cadres opérationnels, de très bon niveau et créateurs de richesses.

img_5441-min 

Dans le cadre de sa stratégie de déploiement multipôle, l’Essec a choisi de s’implanter au Maroc. Après la création d’un campus à Singapour, (cf. LdE n°34) l’Essec lance le campus Essec Afrique Atlantique, entre Rabat et Kenitra, dans une zone en pleine expansion (Cité Technopolis, Parc d’Atlantic free zone, passage du TGV). Ce campus, qui sera pleinement opérationnel à la rentrée 2017, accueillera le “Global BBA” de l’Essec (cf. détails en Exclu web), programme de formation déjà dispensé à Cergy et à Singapour.

« Le campus de Rabat doit devenir un hub économique et culturel rayonnant sur l’ensemble du Maroc et sur le continent africain, estime Thierry Sibieude, professeur à l’Essec, titulaire de la chaire d’Entrepreunariat social et directeur général du campus Essec Afrique-Atlantique. Le Maroc devient un véritable trait d’union entre l’Europe et l’Afrique. L‘Essec peut devenir ” la” business school de référence du continent africain. L’Afrique est le foyer de la croissance mondiale des 15 prochaines années. Le continent a besoin de former de nombreux managers et entrepreneurs pour relever les grands défis liés à :

  • l’urbanisation,
  • l’accélération de la santé pour tous,
  • le développement des infrastructures,
  • le passage d’une économie agricole à une économie industrielle,
  • en bref le passage du PIB de 14 % à 23 %, créant ainsi 500 000 emplois dans les 5 ans, selon le programme d’accélération industrielle du gouvernement.

L’Essec a non seulement toute sa place pour accompagner cette croissance mais aussi un devoir d’engagement» conclut Thierry Sibieude, très déterminé.

Les étudiants du Global BBA qui suivront leur scolarité à Rabat sont recrutés selon les mêmes modalités que pour les campus de Cergy ou de Singapour. Les titulaires d’un baccalauréat français passent le concours Sésame et les titulaires d’un diplôme de fin d’études supérieures suivent la procédure de sélection internationale sur dossier et entretiens déjà existante.

Au moment de la constitution de leur dossier ou lors de leur examen, les futurs étudiants formuleront leurs préférences entre les campus proposés. Ceux qui auront choisi le Maroc suivront leurs cours sur le campus de Rabat. Puis, dès la 2e année, ils pourront partir en mobilité sur l’un des campus de leur choix, dont celui de Cergy. Des périodes de stage sont également prévues, au Maroc ou à l’international, ainsi que des échanges académiques, chez l’un des partenaires du Global BBA. Le programme pédagogique est donc le même qu’en France, avec une spécificité forte : chaque discipline enseignée fait intervenir un professeur français et un professionnel marocain du secteur. C’est le gage d’un enseignement de haut niveau et multiculturel.

Une toute première promotion d’une quinzaine d’étudiants admis a déjà fait sa rentrée, le 15 septembre 2016, dans les locaux de l’Université Internationale de Rabat. 

Le campus Essec Afrique-Atlantique de Rabat devrait être prêt en avril-mai 2017 ; il pourra accueillir 480 étudiants, avec les équipements les plus modernes. 80 places seront proposées en résidences universitaires.

thierry-sibieude-hd-5-min

« En parallèle du lancement de ce programme, l’Essec veut aussi favoriser la création d’écosystèmes d’entrepreneuriats pour donner aux acteurs locaux les moyens de renforcer leur dynamisme. C’est un enjeu auquel notre institution est particulièrement sensible » ajoute Thierry Sibieude.

Bonne chance, monsieur le Directeur !

Béatrice Monomakhoff

Partager.

Auteur

D’abord journaliste dans la presse écrite et radio (France-Inter, Le Point, Le Nouvel Économiste), Béatrice Monomakhoff a ensuite exercé, pendant 10 ans, les postes de responsable communication, successivement chez Yves Rocher, Alcatel et L’Oréal, puis fondé, en 1999, Hors-série.com/, une agence de communication, BtoB avec plusieurs associés dont Jacques Barraux, (ex Les Echos) et Didier Adès ( ex France Inter). C’est en 2007 qu’elle crée La Lettre de L’Entreprise. Elle est rédactrice en chef de ce magazine économique trimestriel diffusé à 3 000 exemplaires dans le Nord-Ouest de l’Île de France édité par l’agence Hors-série.com/ gérée par Isabelle Jariod.

Poster un commentaire