Le verrou du silence

0

Le Val d’Oise est dirigé par une femme, la première à la tête d’un département dans l’histoire de l’Île-de-France.

Le pays est dirigé par un homme de moins de 40 ans, marié à une femme plus âgée d’un quart de siècle, sans que la bien-pensance ait eu son mot à dire.

Les femmes vont enfin pouvoir travailler et pour certaines, grimper dans la hiérarchie sans pour autant être obligées de « grimper » sur leur chef… Choquante l’expression ? Pas plus que les propositions de certains hommes politiques ou députés célèbres à leurs collègues femmes, non ?

Les femmes auront même le droit de « dire » si on les a forcées à quoi que ce soit… Déjà, j’entends, comme l’exprime si bien la pub gouvernementale apparue sur nos écrans TV, la litanie des : « Mais elles avaient déjà le droit de porter plainte ». Oui, mais à quel prix ! Celui des « preuves » à apporter, de la perte de leur poste, de leur job ou à titre privé, de la garde de leurs enfants et de la destruction de leur couple…

Alors merci à celles qui ont fait sauter le verrou du silence : cette hypocrisie odieuse qui laissait une minorité d’hommes (certes), faire la loi sur les relations hommes-femmes dans le monde du travail, de l’entreprise, de la vie. Nous l’avons toutes subie plus ou moins insidieusement, à un moment ou à un autre, dans notre carrière et vivons encore notre différentiel de salaire¹. Merci Mr President  Macron d’avoir mis des mesures en place en espérant qu’elles seront efficaces et évolutives. Quoi qu’il en soit, il était temps de changer de régime !

Numériser l’impressionnisme
Fantasques, les impressionnistes étaient aussi de grands amoureux des femmes et surtout ils étaient très avant-gardistes. Le château d’Auvers qui les célèbre depuis des années a rénové le parcours de son musée qu’il propose aux touristes, totalement numérisé, racontant une histoire des tableaux à travers les lettres des peintres entre eux… À ne manquer sous aucun prétexte !

Consolider les institutions
Si la loi NOTRe (Nouvelle Organisation du Territoire de la République), votée en 2015, établit une nouvelle répartition des compétences des collectivités territoriales, elle n’a pas modifié le fonctionnement des acteurs de terrain. Une convention signée en novembre par le Conseil Régional d’Île-de-France permet à des organismes comme le CEEVO, mandaté par la Région Île-de- France de poursuivre son travail d’aménagement économique en relation avec les équipes du département, de la région et les intercommunalités.

Cette nouvelle organisation est aussi source de moyens pour accélérer des projets d’envergure tel que le cluster Security System Valley qui, après expérimentations, peut faire monter en puissance toute une filière.

Un territoire vivant
Hammerson a pris la main sur la totalité des 3 Fontaines pour finaliser l’extension du centre commercial de Cergy prévue d’ici 2022 et révolutionne le shopping pour ses clients.

Si le Val d’Oise ne recense qu’une trentaine d’ETI, l’Île-de-France en compte 1 200. Heppner, Vygon et Groupe Leader font partie des ETI en pleine croissance qui ouvrent notre rubrique spécial ETI.

Le monde est évidemment en train de changer … et « Moi je vis toujours » nous dit Jean d’Ormesson dans son livre posthume qui sort le 10 janvier. Tant mieux !

1- Selon l’Insee, les femmes gagnent en moyenne moins 16,7% à compétence égale.

Partager.

Auteur

D’abord journaliste dans la presse écrite et radio (France-Inter, Le Point, Le Nouvel Économiste), Béatrice Monomakhoff a ensuite exercé, pendant 10 ans, les postes de responsable communication, successivement chez Yves Rocher, Alcatel et L’Oréal, puis fondé, en 1999, Hors-série.com/, une agence de communication, BtoB avec plusieurs associés dont Jacques Barraux, (ex Les Echos) et Didier Adès ( ex France Inter). C’est en 2007 qu’elle crée La Lettre de L’Entreprise. Elle est rédactrice en chef de ce magazine économique trimestriel diffusé à 3 000 exemplaires dans le Nord-Ouest de l’Île de France édité par l’agence Hors-série.com/ gérée par Isabelle Jariod.

Les commentaires sont fermés.