La France, moteur de l’IA

0

L’intelligence artificielle (IA) est en passe de devenir un marché de plusieurs milliards de dollars. Longtemps dominée par les États-Unis, l’IA n’est plus le terrain de jeu de la seule Silicon Valley. La Chine concurrence en effet les traditionnels mastodontes de la Tech et l’Europe ne compte pas rester à la traîne.

La France veille particulièrement à être moteur de ce tournant technologique. Le rapport Villani, publié le 28 mars, propose de nombreuses pistes pour s’imposer sur la scène de l’IA et le Président Emmanuel Macron a présenté le 29 mars son plan pour développer la technologie dans l’Hexagone.
L’enjeu est important : près de 60 milliards de dollars de chiffre d’affaires seront générés par l’IA dans le monde d’ici 2025 selon des données Tractica. L’Europe, qui contribuera à 14 milliards à ce chiffre d’affaires, pourrait bien être tirée par les entreprises françaises. 

Partager.

Auteur

D’abord journaliste dans la presse écrite et radio (France-Inter, Le Point, Le Nouvel Économiste), Béatrice Monomakhoff a ensuite exercé, pendant 10 ans, les postes de responsable communication, successivement chez Yves Rocher, Alcatel et L’Oréal, puis fondé, en 1999, Hors-série.com/, une agence de communication, BtoB avec plusieurs associés dont Jacques Barraux, (ex Les Echos) et Didier Adès ( ex France Inter). C’est en 2007 qu’elle crée La Lettre de L’Entreprise. Elle est rédactrice en chef de ce magazine économique trimestriel diffusé à 3 000 exemplaires dans le Nord-Ouest de l’Île de France édité par l’agence Hors-série.com/ gérée par Isabelle Jariod.

Les commentaires sont fermés.