Fatri Tech révolutionne les capteurs

0

Fatri Tech envisage d’implanter son siège européen à Bezons, Val d’Oise. Cette start-up chinoise¹ (750 personnes-25 millions de $ de CA) veut devenir le spécialiste mondial de capteurs high tech pour équipements et instruments de pointe. Elle cible de grandes entreprises industrielles en leur proposant des solutions technologiques innovantes et est déjà très avancée dans l’industrie, le médical et la santé connectée. 

« Fatri Tech entend devenir le spécialiste mondial de capteurs high tech pour équipements et instruments de pointe, annonce Gilbert Réveillon, directeur général Europe de la start-up chinoise. Nous proposons à nos clients industriels des solutions technologiques de rupture. Notre capacité de production se compte en semaines, lorsque des poids lourds du secteur annoncent des dizaines de mois en conception-fabrication ».  

Les capteurs sont partout, y compris dans les équipements médicaux. Alors que tous les secteurs dépendent aujourd’hui de la fiabilité et de la performance des capteurs, comment se différencier dans un marché mondial ou coexistent des dizaines de milliers de fabricants ? Par l’innovation de rupture. (Cf. exclu web). « Fatri Tech utilise les nanotechnologies, l’apprentissage machine et l’IA² pour accroître les fonctionnalités de ses capteurs et obtenir des performances inégalables. »

nanocapteurs

Nano capteur Fatri Tech

Après des études d’ingénieur, un passage dans la Silicon Valley et avoir occupé un poste d’ingénieur en chef au sein de MEGGIT³ le chinois Bill Nie, spécialiste de physique quantique, crée Fatri Tech en 2015. Fatri étant l’anagramme de Future Advanced Technology Research Institute. Une start-up dédiée à la production de capteurs intelligents infiniment petits.

L’entreprise, implantée à Pékin (Beijing), Xiamen et Quanzhou, emploie déjà 750 personnes, dont 200 scientifiques et réalise un chiffre d’affaires de 25 millions de dollars. Elle investit 20 % de son chiffre d’affaires annuel en recherche et développement.
Les choix technologiques de Fatri Tech reposent sur les MEMS, Micro Systèmes ÉlectroMécaniques et les NEMS, Systèmes ÉlectroMécaniques Nanométriques.

Gilbert Réveillon

Gilbert Réveillon, directeur général Europe de Fatri Tech

Des capteurs pour une proposition de valeurs multicouches ultra performants : une « solution hardware» (matériaux, structures et architectures innovantes) qui fait l’objet de 180 brevets, une « couche software » avec son IA propriétaire et une « couche de data visualisation » permettant une utilisation facilitée des données pour le pilotage d’indicateurs de performance. Les produits Fatri Tech sont présents dans les boîtes de vitesse, les trains à haute vitesse, CCRC, les avions COMAC… précise G. Reveillon.

Les technologies de Fatri Tech peuvent donc être utilisées dans l’aviation, l’aérospatiale, la gestion des infrastructures énergétiques ou encore des infrastructures de véhicules autonomes. « C’est tout un nouvel univers d’utilisation des capteurs intelligents qui s’ouvre dans l’industrie 4.0 avec, par exemple, des capteurs quantiques que notre entreprise a exposés avec succès au CES de Las Vegas en janvier 2020, à la grande surprise d’acteurs mondiaux comme Lockheed Martin, Boeing etc. » se réjouit Gilbert Réveillon.

Bill Nie pdg de Fatri

Bill Nie, pdg de Fatri Tech

FATRI TECH MEDICAL

La division médicale de Fatri Tech, basée à Pingxiang, propose des solutions technologiques pour dépister et détecter cancers et maladies ou handicap tel que la surdité génétique.
Très affecté par la mort de son père, décédé d’un cancer, Bill Nie, créateur du groupe, a accéléré les recherches dans la branche médicale de Fatri et imposé des valeurs humanistes au sein du groupe.
Trois applications illustrent les avancées de Fatri dans sa recherche médicale :

. Détection du cancer du poumon
Le système de détection du cancer du poumon
de Fatri Tech fait appel à l’IA pour développer un algorithme afin de détecter les zones de présence de chaque nodule pulmonaire suspect supérieur à 3mm et établir une probabilité de cancer et ainsi le traitement adapté.

. Dépistage du virus HPV – l’infection à papillomavirus est la première IST- infection sexuellement transmissible virale.
Le cancer des muqueuses des zones intimes touche chaque année près d’un demi-million de femmes dans le monde, dont la moitié décèdent⁴. Or l’OMS a mis en évidence que ce cancer peut être entièrement éliminé par la vaccination et un dépistage précoce, s’il est accompagné d’un traitement approprié. Le capteur de dépistage automatique microfluide HPV de Fatri Tech est le premier à utiliser l’amplification en chaîne par polymérase (ACP, PCR en anglais) de 24 cycles d’une séquence d’ADN.

. Détection de la surdité génétique
En moyenne, le taux de malentendants est de 6 % de la population, et pour bloquer la transmission et l’incidence de la surdité génétique, il n’est pas suffisant de dépister le risque chez les malentendants. Pour cette raison, Fatri Tech a mis au point un capteur de dépistage de la surdité génétique qui permet de détecter 9 mutations sur 4 gènes (GJB2, GJB3, 12SrRNA et PDS) de surdité congénitale, de surdité induite par des médicaments et de surdité post natale retardée.

Fatri Tech va très probablement implanter son siège France à Bezons, « pour en faire le hub international de Fatri Tech hors de Chine » précise Gilbert Réveillon… Une satisfaction pour le territoire du Val d’Oise qui cherche à attirer des pépites technologiques, dont certaines deviendront peut-être des licornes, créatrices d’emplois.

Jean-François Benon, dg du CEEVO et Bill Nie pdg de Fatri Tech 

Béatrice Monomakhoff et William Hitchon

1- 750 personnes-25 millions de $ de CA
2- IA : Intelligence Artificielle
3- Dans l’aéronautique, un avion utilise en moyenne des dizaines de milliers de capteurs.
4- Centre international de Recherche sur le Cancer / Organisation Mondiale de la Santé 
Ils dirigent Fatri Tech

Madame Hui Zhou pilote l’activité de Fatri en France. Diplômée d’un master en commerce international de la Sorbonne et d’un MBA de l’INSEEC, la jeune Chinoise bilingue débute sa carrière dans l’import-export de vins de Bordeaux et la vente de domaines viticoles. En 2014, elle créée Baudry Associés, un cabinet conseil pour accompagner les investissements chinois dans le secteur viticole, de la mode et de la technologie de pointe. Hui Zhou, proche de Bill Nie, pdg du groupe en Chine, a confié le développement international de Fatri Tech à Gilbert Réveillon.

 Fatri France Madame Hui Zhou, directrice de Fatri Tech France

Franco-canadien, titulaire d’un MBA de HEC Montréal en 1991, Gilbert Réveillon démarre sa carrière dans la finance, puis rejoint Danone à Vancouver, avant de devenir le directeur marketing d’Eurostar à Londres. Ce poste lui ouvre les portes du groupe Virgin dirigé par Richard Branson. Il rejoint ensuite le groupe Accor comme directeur d’Europcar, puis devient le directeur général de LaSer, détenue à parité par BNP Paribas et Galeries Lafayette, spécialisée dans les programmes de fidélité. Il passe une thèse de doctorat (PhD) centrée sur la création de valeur à partir de données. L’ Institut Mines Télécom lui propose de créer le programme Management de l’innovation et il y devient Maître de Conférences. Dans le cadre des activités du CNCCEF¹ il organise, depuis 4 ans, à l’Ambassade de France et à Washington un chapitre du CES Government avec Gary Shapiro (CEO CES Las Vegas / CTA) et Don Upson (CEO GBEF) et plus de 200 participants de l’administration et agences américaines.

 Bill Nie et Hui Zhou lors d’une visite de locaux à Bezons

1-CNCCEF : réseau de 4 400 dirigeants d’entreprises dans 140 pays.

Partager.

Auteur

Consultant senior chez Groupe Urvika, et ancien Directeur conseil en communication institutionnelle à l'agence Brief (75-Paris), William Hitchon a exercé auparavant des fonctions commerciales européennes dans l'industrie (3M, Bic, Soupletube, Bormioli). Au début des années 2000, il crée le prix littéraire Philippe Delerm jeunesse en partenariat avec le Conseil départemental du Val d'Oise. William Hitchon collabore à La Lettre de l'Entreprise depuis 2016.

Poster un commentaire