Ecobuzz

0

Lu dans la presse au fil du trimestre, nous avons sélectionné « ce qui vous a peut-être échappé ». Si vous souhaitez en savoir plus ou communiquer dans cette rubrique, envoyez un mail à :beamono@lalettredelentreprise.com ou appelez au 01 30 36 00 27

Ça s’est passé près de chez vous

Atos roule électrique
« Atos est une entreprise sensibilisée à tout ce qui concerne le développement durable : le « Zéro carbone”. Le fait d’avoir des véhicules zéro carbone est très important. Celui de bénéficier de l’infrastructure Autolib, c’est-à-dire de places de parking, de systèmes d’information, de capacité d’information l’est tout autant. Nous avons ici, à Bezons une première flotte mondiale, dédiée à l’entreprise, à l’effigie d’Atos, pour les collaborateurs d’Atos, pour ses ingénieurs, ses commerciaux. Ces voitures sont rechargées par panneaux solaires, une première mondiale. Bien entendu on a fait le calcul de rentabilité avec Vincent Bolloré. À partir de deux allers-retours par jour, on rentabilise l’ensemble du système. On pense que ça va faire beaucoup de petits », a déclaré Thierry Breton.
« On est très heureux qu’Atos se lance avec Autolib par abonnements. C’était la volonté de Bertrand Delanoë avec les 47 autres maires. C’était aussi le démarrage d’une filière industrielle et là c’est un pas de plus franchi, car c’est une entreprise qui prend ses propres voitures et qui va utiliser les infrastructures comme peuvent le faire toutes les voitures électriques et entreprises de France. Nous avons déjà 50 000 abonnés  à la fin de la première année Autolib dont 20 000 réinscriptions. Les entreprises sont un marché important, dans la circulation. Atos, leader d’opinion, très coté sur le plan social et du développement durable, qui choisit des voitures électriques avec une recharge écologique, c’est bon pour Atos, mais aussi bon pour nous et pour la ville. » a conclu Vincent Bolloré.
Pierre Vaisques

3M électrise les Bluecar

Innovation et développement durable étaient au cœur de la conférence qui a réuni au siège de Cergy-Pontoise, 3M et la direction du groupe Bolloré. Un meeting marqué par la présence de Cédric Bolloré, directeur des activités industrielles du groupe.

Cédric Bolloré, directeur des activités du groupe Bolloré

Cédric Bolloré, directeur des activités du groupe Bolloré

Les discussions ont mis en avant la vision commune des deux groupes sur la mise au point de la technologie LMP (Lithium Métal Polymère). Technologie pour laquelle 3M a initié la R&D des sels de lithium utilisés dans la fabrication des batteries conçues par Bolloré qui équipent actuellement toutes les Bluecar (Autolib) du groupe. C’est en 1979 qu’ont débuté les recherches sur cette technologie audacieuse pour l’époque, qui conduira le groupe Bolloré à la mise au point d’une batterie fiable, respectueuse de l’environnement et dont la puissance et l’endurance sont bien supérieures à celles utilisant les autres technologies de nouvelle génération. Le stockage de l’électricité est un défi pour notre avenir. Les deux groupes l’ont bien
compris…
Pierre Seisson

Achetez « sa » bluecar

Popularisée par le système de partage Autolib, la Bluecar est désormais proposée à la vente. Le groupe Bolloré, qui souhaite avant tout valoriser son savoir-faire en matière de stockage d’électricité, vise en priorité une clientèle professionnelle. C’est au cinéma Mac-Mahon du 17ème arrondissement propriété de l’industriel que Vincent Bolloré a choisi de lancer l’opération himself !

Air France : diminuer ses coûts ou mourir

Christian Boireau, directeur général commercial d’Air France, a fait un point en février, sur la situation de la compagnie lors des 6e Rencontres du SNAV, Syndicat National des Agences de Voyages.
« Il faut baisser nos coûts, sinon on est mort », a-t-il expliqué, calmement. Et, en plus, il faut améliorer « la qualité du produit ». Drôle d’équation quand on sait qu’entre 2007 et 2012, Air France « a vendu entre 5 et 600% de billets en plus pour une recette qui a diminué de 15 % ».
Seule solution pour la compagnie : gagner des points de productivité qui doivent monter jusqu’à 20 %. Le responsable se « félicite ainsi des accords-cadres signés par les pilotes et le personnel au sol. » À suivre.

Aéroports de Paris transfère son siège à Roissy-CDG
C’est Bruno Trevidic des échos qui le révélait le 23/04 : Aéroports de Paris déménage.
Son PDG Augustin de Romanet l’a annoncé ce matin-là aux cadres, sans avancer de date du déménagement. Quelque 600 salariés sont concernés. Si l’objectif est en effet de rassembler à terme sous un même toit les équipes dispersées entre Roissy, Orly et le siège parisien, ce déménagement « concernera prioritairement le site de Raspail », a précisé Augustin de Romanet. « Je ne souhaite pas déstabiliser tous ceux qui sont aujourd’hui installés à Orly, a-t-il ajouté. Il donnera lieu à des consultations des institutions représentatives du personnel et vous serez tenus au courant en temps réel des avancées du projet ».

Rectificatif bnp paribas
Deux imprécisions se sont glissées dans le dernier numéro de La lettre de l’entreprise 22. BNP Paribas précise que ce ne sont pas 4 400 crédits mais bien 4 400 crédits d’investissements qui ont été mis en place à fin septembre 2012 dans la région « Bassin Parisien» . Par ailleurs, la banque ne promet pas une augmentation des encours de crédit de 2.4% d’ici septembre 2013 (promesse impossible à tenir sans visibilité), mais elle assure que cet « encours a augmenté de 2.4% d’ici à fin septembre 2012 ».

Séminaires au calme

Séminaire à l'Abbaye de Royaumont

Séminaire à l’Abbaye de Royaumont

Située idéalement à 30 minutes de l’aéroport Roissy-CDG et à 45 de Paris, l’Abbaye de Royaumont offre un cadre verdoyant aux portes mêmes du Grand Paris. Héritière d’une longue tradition d’hospitalité, elle accueille les entreprises pour des séminaires résidentiels, des journées d’études, des événements en journée ou en soirée. En 2012, près de 200 entreprises ont choisi Royaumont pour un de leurs événements ! En ces temps de crise, les entreprises sont sensibles à l’image d’un lieu sobre et discret, prestigieux mais sans ostentation, animé par des valeurs d’excellence et de partage, ainsi qu’à la taille humaine des lieux et à la très grande flexibilité des équipes, toujours disponibles pour trouver des solutions adaptées  aux attentes des clients. Cf. contacts page 22.

Ça vous a peut-être échappé

La Chine n°1 du commerce

Shaghai

Commerce international : la Chine détrône les États-Unis et devient numéro un mondial.
Les importations et exportations américaines ont représenté en 2012, 3 820 milliards de dollars, tandis que celles de la Chine ont atteint pour la première fois la somme record de 3 870 milliards de dollars.

« La Chine est rapidement devenue le partenaire commercial bilatéral le plus important pour beaucoup de pays dans le monde », explique un économiste de Goldman Sachs à l’agence Bloomberg- economie matin 11/02/2013

Emirates à Roland Garros 

Emirate A380

En annonçant mercredi 17 avril à Roland-Garros, un contrat de sponsoring de cinq ans avec la Fédération française de tennis pour les internationaux de France, Tim Clark, le directeur général d’Emirates a indiqué qu’il souhaitait augmenter la présence d’Emirates en France.
Selon lui, Emirates contribue à hauteur de 200 millions d’euros dans l’économie française. Dans le passé, les discussions entre les Emirates et la France ont toujours été électriques. Air France s’est toujours opposé au développement des compagnies du Golfe. Tim Clark ne perd jamais le nord. « Nous aimerions augmenter notre présence en France en ajoutant des vols vers des villes que nous desservons déjà et en ouvrant de nouvelles dessertes comme Marseille, Toulouse, ou Bordeaux », a-t-il déclaré, précisant que cette demande avait été faite au gouvernement français.
Fabrice Gliszczynski | 18/04/2013 – La Tribune

hop.fr, c’est parti !
Le groupe Air France-KLM a décidé de regrouper les trois compagnies régionales françaises (Airlinair, Brit Air et Régional) en un seul transporteur baptisé Hop! Les premiers vols de la compagnie HOP! ont débuté le dimanche 31 mars. Les clients peuvent désormais s’enregistrer en ligne à partir de 30 heures avant leur vol, directement sur le site www.hop.fr.
Sur la base de trois transporteurs régionaux, c’est une nouvelle compagnie régionale française qui est née, disposant de 98 avions, proposant 530 vols par jour vers 136 destinations, à partir de 55 € TTC, a précisé son PDG , Lionel Guérin.

Philippe Chaffangeon

Philippe Chaffanjon  Béatrice Monomakhoff France Inter

Je ne l’avais pas revu depuis nos débuts en 1982 dans la grande maison ronde de Radio France où nous faisions micro commun dans les studios de France Inter… à l’époque où Didier Adès commençait les premiers numéros de « Rue des entrepreneurs » ! Mais le son de ta voix Philippe m’accompagnait, au fil des années, reconnaissable entre toutes, comme un refrain qui me rappelait sans cesse la force de ce métier.
Tu es parti trop vite. Adieu Philippe et bravo et vive la radio !

Partager.

Auteur

D’abord journaliste dans la presse écrite et radio (France-Inter, Le Point, Le Nouvel Économiste), Béatrice Monomakhoff a ensuite exercé, pendant 10 ans, les postes de responsable communication, successivement chez Yves Rocher, Alcatel et L’Oréal, puis fondé, en 1999, Hors-série.com/, une agence de communication, BtoB avec plusieurs associés dont Jacques Barraux, (ex Les Echos) et Didier Adès ( ex France Inter). C’est en 2007 qu’elle crée La Lettre de L’Entreprise. Elle est rédactrice en chef de ce magazine économique trimestriel diffusé à 3 000 exemplaires dans le Nord-Ouest de l’Île de France édité par l’agence Hors-série.com/ gérée par Isabelle Jariod.

Poster un commentaire