Dans les neurones de Valeo

0

Au cœur de sa stratégie de croissance, l’innovation, chez Valeo, s’est traduite par le dépôt, en 2014, de 368 brevets en Europe¹. Un chiffre qui classe l’équipementier au quatrième rang des sociétés françaises et au premier de l’industrie automobile devant Peugeot, Renault ou Michelin. Petit tour des sujets stratégiques en matière d’innovation chez Valeo avec Guillaume Devauchelle, directeur de l’innovation et du développement scientifique.

affichea4_fr_hdLa réduction des émissions de CO²

« Chez Valeo, tout le monde s’accorde à dire que le moteur thermique sera encore majoritaire en 2020 (entre 97 % et 99 % des véhicules), mais qu’il sera de plus en plus épaulé par une chaîne hybride. À titre d’exemple, la quasi-totalité des véhicules sera équipée d’un système stop and start en 2020. La vraie question est plutôt de savoir quel sera le degré d’hybridation de cette assistance électrique. Chez Valeo, nous croyons en “une hybridation pas chère” et travaillons donc le bas du segment d’un point de vue technologique, bien qu’il soit difficile de faire simple et pas cher. Nous investissons beaucoup dans les systèmes de récupération d’énergie (alternateurs et générateurs), peu coûteux et franchement performants sur les nouveaux réseaux électriques à 48 volts, mais aussi dans des solutions originales comme des compresseurs électriques qui, associés au turbo, permettent une diminution de la taille et du régime du moteur sans perte de performance à bas régime comme c’est le cas aujourd’hui. »

Les systèmes d’aide à la conduite

« À partir de notre expérience dans les manœuvres de parking – où Valeo est le leader mondial avec 5 millions de véhicules équipés d’un système d’aide automatique ou semi-automatique -, nous avons établi une feuille de route pour aller vers le véhicule autonome. Pour commencer, nous avons privilégié, une nouvelle fois, les applications les plus simples afin de bénéficier d’une base d’expérience la plus large possible. Pour Valeo, la suite logique, ce sont donc les manœuvres à basse vitesse en ville, puis l’assistance dans les embouteillages.
L’automobile devient aussi un objet de plus en plus connecté. Après Park4U Remote, qui permet de garer sa voiture grâce à son smartphone, Valeo vient de présenter au  “Consumer Electronics Show de Las Vegas” son système InBlue, qui intègre une clé virtuelle au smartphone du conducteur et ouvre des perspectives d’auto-partage très intéressantes. Enfin, le dernier grand sujet qui nous occupe
est l’interface homme-machine : nous travaillons beaucoup sur l’ergonomie et la compréhension par le conducteur des informations, toujours plus nombreuses, fournies par le véhicule. »


1- Auprès de l’Office Européen des Brevets.
Partager.

Auteur

D’abord journaliste dans la presse écrite et radio (France-Inter, Le Point, Le Nouvel Économiste), Béatrice Monomakhoff a ensuite exercé, pendant 10 ans, les postes de responsable communication, successivement chez Yves Rocher, Alcatel et L’Oréal, puis fondé, en 1999, Hors-série.com/, une agence de communication, BtoB avec plusieurs associés dont Jacques Barraux, (ex Les Echos) et Didier Adès ( ex France Inter). C’est en 2007 qu’elle crée La Lettre de L’Entreprise. Elle est rédactrice en chef de ce magazine économique trimestriel diffusé à 3 000 exemplaires dans le Nord-Ouest de l’Île de France édité par l’agence Hors-série.com/ gérée par Isabelle Jariod.

Poster un commentaire