Cergy-Pontoise pôle d’excellence du Grand Paris

0

Interview croisée entre Dominique Lefebvre président de la Communauté d’agglomération de Cergy-Pontoise, député du Val d’Oise et Jean-Paul Jeandon, 1er vice-président de la Communauté d’agglomération de Cergy-Pontoise, chargé de l’action économique et de l’attractivité du territoire, maire de Cergy.

De g. à dr. : Jean-Paul Jeandon, 1er vice-président de la Communauté d’agglomération de Cergy-Pontoise, chargé de l’action économique et de l’attractivité du territoire, maire de Cergy et Dominique Lefebvre président de la Communauté d’agglomération de Cergy-Pontoise, député du Val d’Oise.

La lettre de l’Entreprise : Quel bilan de l’année 2015 sur le plan économique à Cergy-Pontoise ?
Dominique Lefebvre : Maintien de grandes implantations tertiaires, renforcement des activités d’entreprises industrielles structurantes, installations de PME : en 2015, plusieurs opérations d’immobilier d’entreprise révèlent le dynamisme économique de Cergy-Pontoise. Le nouveau siège social de SPIE, 10 000 m² dans le Parc Saint-Christophe, accueillera les salariés du groupe en janvier. Sensient CosmeticTechnologies a étendu son site Europe et Asie, dans le parc d’activités d’Epluches. Son nouveau centre R&D de 1 900 m² a été inauguré en novembre. La société Lemaire-Tricotel a installé son siège social dans le parc d’activités du Vert Galant Sud, avec 60 salariés qui ont intégré 4 200 m² de locaux neufs d’activités. Juste à côté, l’entreprise Venteo vient de faire construire 7 430 m² de locaux d’activités sur 3 ha. Avec Safran Sagem, c’est un grand nom de la technologie française qui renforce sa présence dans le territoire. L’entreprise a regroupé son pôle R&D au nord-ouest francilien début 2015, dans le parc d’activités des Bellevues, avec 1 200 salariés, dont 70 % de chercheurs et cadres. Oscaro.com, leader mondial de la vente en ligne de pièces détachées automobiles, s’est installée en décembre 2015 dans le parc de l’Horloge avec à terme 275 personnes qui intègreront un bâtiment de 21 000 m². Dans ce même parc, l’opération Vectura s’est développée sur 27 000 m² pour accueillir Merieux NutriSciences, Air Liquide, Store Electronic Systems et La Poste. La présence de Cergy-Pontoise au SIMI début décembre a confirmé cette dynamique avec l’engouement de nombreux investisseurs pour notre territoire.

Au-delà du choix de ces entreprises de se développer ou de s’implanter dans le territoire, l’année 2015 a été marquée par d’autres succès à Cergy-Pontoise. De grands événements d’animation de nos filières, avec l’organisation de COMET, premier congrès sur les tests et mesures en cosmétique, qui a rassemblé en juin plus de 160 spécialistes ; ou l’inauguration de la plateforme Trévise en janvier, qui était au cœur du 14e Comité de site intelligence embarquée¹ en novembre dernier. La poursuite de l’engagement local des entreprises, avec le lancement des premières actions d’innovation sociale du nouveau club FACE Cergy-Pontoise, ou l’annonce de la création de deux nouveaux groupes Plato dans le territoire, qui consistent en un coaching de deux années de chefs d’entreprises TPE/PME/PMI par des cadres de grands groupes. Toutes ces opérations confortent l’attractivité de Cergy-Pontoise et son écosystème fondé sur les synergies entre acteurs du territoire.

Aren’Ice, vaisseau amiral de la plaine des Linandes

Aren’Ice, vaisseau amiral de la plaine des Linandes

La lettre de l’Entreprise : Quelle stratégie pour maintenir Cergy-Pontoise comme pôle économique de référence dans les années à venir ?
Jean-Paul Jeandon : La Communauté d’agglomération mène une politique ambitieuse en matière de développement économique. Avec un écosystème orienté vers l’intelligence industrielle et les services à l’industrie, le territoire entend conforter sa place de pôle structurant de l’économie de la Région capitale, en accompagnant la croissance des entreprises cergypontaines, de la start-up à la multinationale, et en attirant de nouvelles entreprises. Nous sommes particulièrement engagés dans l’accueil de PME, notamment industrielles. L’agglomération accompagne aussi la dynamique des investisseurs privés, en particulier dans le Grand Centre, afin de générer des opportunités d’investissement et une qualité de vie améliorée. Nous agissons également pour encourager la création d’entreprises, avec les ouvertures prochaines d’un FabLab et d’une Éco-cité de l’entrepreneuriat et de l’innovation dans le Grand Centre.

Perspective de la future gare de Cergy-Préfecture et son parvis

Perspective de la future gare de Cergy-Préfecture et son parvis

Cergy-Pontoise tient le cap d’une stratégie qui a toujours veillé à maintenir l’équilibre entre actifs et emplois. Pour cela, le territoire ne manque pas d’atouts, avec une bonne desserte routière et ferroviaire, 17 parcs d’activités dont 3 en projet, offrant un ensemble de services aux entreprises, comme une gamme complète d’offres fibre optique, de RIE ou encore des crèches interentreprises. La Communauté d’agglomération agit pour conforter ces atouts et met en œuvre une stratégie de développement économique qui fournit aux entreprises un environnement et des services qui favorisent leur développement et encourage l’innovation, levier de croissance. Cette stratégie s’articule autour de 4 axes, déclinés en actions portées par la collectivité :
promouvoir le projet économique de l’agglomération et favoriser les échanges entre les acteurs économiques ;
garantir un accueil attractif, en rénovant les parcs d’activités et en relançant l’offre tertiaire dans le Grand Centre ;
favoriser le développement économique endogène, en encourageant l’entrepreneuriat, en développant l’économie sociale et solidaire et en mettant en œuvre une gestion territoriale des emplois et des compétences ;
faire de l’innovation un levier de développement et de compétitivité.

Si les effets levier en matière d’économie et d’emploi relèvent des politiques de développement économique et d’enseignement supérieur, l’agglomération de Cergy-Pontoise n’omet pas ses autres modes d’intervention : projets d’aménagements et d’équipements d’envergure, politique de l’habitat volontariste, politique de la ville et soutien aux quartiers prioritaires, mobilisation pour obtenir une amélioration des transports ou encore clauses d’insertion dans les marchés publics, etc…

Inauguration de Patrimex en décembre 2015.

Inauguration de Patrimex en décembre 2015.

La lettre de l’Entreprise : Quels sont les projets qui font de Cergy-Pontoise une agglomération toujours en mouvement ?
Dominique Lefebvre : La volonté de se réinventer en permanence : c’est ce qui marque Cergy-Pontoise depuis sa création et qui guide les projets de demain. Depuis ses origines, l’agglomération ambitionne de se construire sur la base d’une architecture aussi diversifiée que novatrice. La liberté et l’invention des architectes de la ville nouvelle, guidés par les urbanistes, ont fait la singularité du paysage urbain de Cergy-Pontoise. La dynamique se poursuit avec la rénovation du quartier Grand Centre, qui entre dans sa phase opérationnelle et qui va redonner à ce quartier son rôle central dans l’attractivité et le dynamisme de l’agglomération. Restructuration du pôle gare, modernisation et extension de 16 000 m² du centre commercial des 3 Fontaines, création de 3 000 logements… Un quartier en plein renouvellement, porteur d’une dynamique de renouveau du parc tertiaire existant, qui proposera prochainement des programmes neufs de 30 000 m². L’aménagement de la Plaine des Linandes est une opération de 57 hectares dédiée aux sports, aux loisirs et au bien-être, avec un pôle commerce et un parc d’entreprises. Cœur du projet : l’Aren’Ice, équipement de rayonnement national à vocation sportive et culturelle, dont la première pierre a été posée en mai dernier et qui ouvrira ses portes en novembre 2016. 1 500 logements, une crèche et un parc urbain y sont également prévus.

L’université de Cergy-Pontoise et l’ESSEC font partie des 14 établissements d’enseignement supérieur présents à Cergy-Pontoise

L’université de Cergy-Pontoise et l’ESSEC font partie des 14 établissements d’enseignement supérieur présents à Cergy-Pontoise

Le nouveau quartier urbain Bossut, idéalement placé entre le centre historique de Pontoise et le Grand Centre, accueillera une importante offre de logements, de nouveaux équipements publics, des commerces et bureaux. Les premiers logements ont été livrés en 2015. À proximité, le pôle judiciaire et scientifique de la Gendarmerie nationale a accueilli, en janvier 2015, plus de 450 chercheurs. Avec la rénovation du pôle gare Cergy-Saint-Christophe et de ses abords, qui ont démarré en septembre, c’est tout le quartier Axe Majeur-Horloge qui se renouvelle. Restructuration de l’immobilier d’entreprise dans le parc d’activités de l’Horloge, investissements sur les derniers terrains disponibles, implantation d’établissements d’enseignement supérieur (École de biologie industrielle, Institut des métiers et de l’artisanat) : la dynamique de renouveau économique continue sur sa lancée dans ce secteur qui comporte aussi plusieurs programmes de logements. Deux nouvelles ZAC, Neuville U et Neuville 2, vont permettre la création de nouveaux parcs d’activité idéalement situés.


1- Co-piloté par le laboratoire ETIS et la Communauté d’agglomération de Cergy-Pontoise, labellisé par le pôle de compétitivité Moveo, le Comité de site intelligence embarquée est un carrefour où acteurs académiques, PME et grandes entreprises du secteur se rencontrent pour développer des synergies et des partenariats.


FabLab en 2017

Un FabLab ouvrira début 2017 au pied de la préfecture de Cergy-Pontoise. Porté par les établissements universitaires cergypontains regroupés dans la COMUE Paris Seine, la Communauté d’agglomération et le Conseil départemental, ce lieu ouvert à tous proposera des outils de prototypage rapide, des espaces collaboratifs et des événements pour favoriser l’émergence de projets. Avec l’Eco-cité de l’innovation et de l’entrepreneuriat, création et innovation seront au coeur du Grand Centre de Cergy-Pontoise.

Partager.

Auteur

D’abord journaliste dans la presse écrite et radio (France-Inter, Le Point, Le Nouvel Économiste), Béatrice Monomakhoff a ensuite exercé, pendant 10 ans, les postes de responsable communication, successivement chez Yves Rocher, Alcatel et L’Oréal, puis fondé, en 1999, Hors-série.com/, une agence de communication, BtoB avec plusieurs associés dont Jacques Barraux, (ex Les Echos) et Didier Adès ( ex France Inter). C’est en 2007 qu’elle crée La Lettre de L’Entreprise. Elle est rédactrice en chef de ce magazine économique trimestriel diffusé à 3 000 exemplaires dans le Nord-Ouest de l’Île de France édité par l’agence Hors-série.com/ gérée par Isabelle Jariod.

Poster un commentaire