Recherche: Édito

Nous ignorions, quand j’ai commencé à rassembler des informations pour ce n° 46 de La Lettre de l’Entreprise, que ce serait le dernier ! Nous espérions fortement que ce magazine, adolescent de 13 ans, allait poursuivre sa croissance. Et pourtant ! En mars-avril dernier, l’arrivée du Covid-19 et le confinement ne nous avaient déjà pas facilité la tâche… Envers et contre tout, le dossier du n° 45 de La lettre de l’Entreprise  sur la « médecine connectée » a pu voir le jour. Mais il faut se rendre à l’évidence… La crise économique a déjà eu raison de nombreux supports de presse papier… La presse nationale…

Malgré l’Intelligence artificielle, les objets connectés, les progrès incroyables de capteurs intelligents, nanoscopisques, capables d’enregistrer des data et de prévoir aujourd’hui des cancers, de prévenir une surdité héréditaire, de réparer et prévenir des AVC, etc. Malgré chercheurs, médecins et chirurgiens du monde entier qui opèrent ou échangent via l’imagerie médicale pour sauver des vies… Notre médecine, aussi connectée et intelligente soit-elle, n’est pas encore capable d’anticiper et de combattre une pandémie qui détruit le monde depuis le début 2020. Et pourtant, dans les labos du monde entier, de biotechnologie et de médecine, dans les centres de recherche ou toute technologie…

Ignorants et exigeants Elle me dit que je pleure tout le temps…que j’suis carrément méchant, jamais content… Jamais content (Alain Souchon 2011). C’est ce refrain qui me trottait dans la tête tandis que “prise en otage” par les cheminots de la SNCF, j’empruntais un avion d’Air France le soir de Noël (après 4 annulations de TGV) pour rentrer chez moi, après avoir passé les fêtes, en province, en famille. Je pensais à tous ceux qui n’ont pas les moyens de prendre un avion… Et à tous ceux qui, en région parisienne, passent des heures à rejoindre leur lieu de travail…

RE-construire, REnover, REmplacer, REdimensionner, REfonder la cohésion sociale… Tout l’été, les journaux n’ont fait que parler de « Re » quelque chose et de développement durable… De requalification, de transformation de la planète… Et de nos modes de vie. Et l’on ne compte plus les entreprises qui cherchent par tous moyens à intégrer cette fameuse {raison d’être} que la loi Pacte (promulguée en mai dernier) a imposé dans ses textes en modifiant l’objet social de chaque entreprise qui n’est plus uniquement censée faire du profit mais également présenter un intérêt social, en général, mais aussi pour ses salariés, actionnaires et fournisseurs. Raison…

L’IA¹ peut-elle sauver de la mort des femmes battues grâce au bracelet anti rapprochement² ? Peut-elle empêcher des alcooliques de conduire grâce au starter anti démarrage ? Peut-elle aider des travailleurs à éviter des accidents du travail ? Peut-elle seconder des médecins à traverser des pathologies inexplorées ou complexes ? Oui, l’IA peut tout cela sans doute et bien plus encore … Si l’on veut s’en donner la peine ! Jusqu’à présent, on ne la regardait pas toujours du meilleur œil, cette intelligence qui a des velléités de remplacer la nôtre, de s’y substituer et surtout d’être la reine des calculs, des data, des…

J’aurais aimé commencer cet édito par un message d’espoir sur la croissance 2019 pour notre France à la pointe de l’économie en médecine, cosmétique, luxe, nucléaire… Au sein d’une Europe chancelante bousculée par le Brexit¹ et la montée des régimes populistes et extrêmes qui ne facilitent pas la concorde… Sans compter la prise en main du Brésil² par son président Jair Bolsonaro qui fait prendre à son pays le virage de l’extrême droite. À quoi s’ajoutent au plan mondial : les innombrables mensonges de Donald Trump et son obsession à livrer une guerre économique à la Chine… l’autoritarisme et le conservatisme…

David contre Goliath ? C’est ainsi qu’on serait tenté de décrire les combats que mènent les commerçants contre les géants du Net et les GAFA¹ qui dévorent leurs clients à coups de « data » et de livraison « on demand » depuis près d’une décennie. Disquaires, libraires, agences de voyages… en ont fait les frais les premiers. Les premières victimes se relèvent à peine que des professionnels de la vente directe, comme Yves Rocher ou La Redoute, sont touchés à leur tour. Les géants de l’électroménager – tel Darty qui s’associe à la Fnac – ou de l’alimentaire comme Leclerc…

Le Val d’Oise est dirigé par une femme, la première à la tête d’un département dans l’histoire de l’Île-de-France. Le pays est dirigé par un homme de moins de 40 ans, marié à une femme plus âgée d’un quart de siècle, sans que la bien-pensance ait eu son mot à dire. Les femmes vont enfin pouvoir travailler et pour certaines, grimper dans la hiérarchie sans pour autant être obligées de « grimper » sur leur chef… Choquante l’expression ? Pas plus que les propositions de certains hommes politiques ou députés célèbres à leurs collègues femmes, non ? Les femmes auront…

Le n°1 de la Lettre de l’Entreprise annonçait l’arrivée de Huawei en France, mais surtout dans le Val d’Oise ! En septembre 2007, peu de médias s’intéressaient à cette entreprise chinoise de télécom qui a depuis révolutionné le marché de la sous-traitance et de la téléphonie mobile et eu la peau d’Alcatel, de Nokia, Sony, Sagem Mobile et bien d’autres… C’était il y a dix ans ! Fidèle à sa ligne éditoriale et pour vous remercier de ces dix ans de fidélité, nous prenons le risque, dans ce numéro, de tenter de vous éclairer sur ce qui se passe dans la…

Qui aurait imaginé qu’il serait Président ? Nous avions choisi – fait rare à La Lettre de l’Entreprise dont la ligne éditoriale est plutôt d’interviewer des entrepreneurs créateurs d‘emplois – de mettre en valeur l’action d’Emmanuel Macron¹ sur sa politique du numérique et sa valorisation des start up comme le Bon coin (cf. Lde 34). Et on le retrouve un an et demi après à la tête de l’État ! Le créateur d’« En marche », non sans avoir bousculé les codes, cassé la gauche et la droite, révélé le poids des extrêmes, mis au rencart les vieilles méthodes et une certaine façon de…

En dépit du coup de tonnerre déclenché par l’élection de Donald Trump aux USA, et de la redistribution inattendue des cartes de la droite en France, les candidats à l’élection présidentielle ne proposent toujours aucune réflexion profonde sur les changements de « business models » que subit notre économie. À commencer par notre futur-ex président lui-même qui a raté sa reforme du code du travail et son « quinquennat », osons le dire, au point de transformer cinq de ses ministres, en candidats à sa propre succession ! Avant de jeter l’éponge pour dire qu’il n’y va pas… Mutualisation, ubérisation Pourtant… en Île-de-France, les…

La France est sous l’eau dans tous les sens du terme…, l’Europe recule… Et les chefs d’entreprise seraient « En marche ! » comme aimerait le croire notre ministre de l’Économie, Emmanuel Macron, qui ne sait plus très bien sur quelle barque embarquer ? Quant aux élus des départements, trompés par l’État qui ampute régulièrement leurs dotations, ils bricolent au mieux de leurs moyens et de ce fait deviennent (enfin !), pour certains, de vrais gestionnaires de leur territoire. Ce qui est un bien pour un mal. Dans ce contexte économique très anxiogène – où la dette de la France ne semble plus être un problème…

1 2